top of page

À L’ABRI DES CIMES - JONAS DELHAYE chez ICICLE

À L’ABRI DES CIMES EXPOSITION - JONAS DELHAYE

Du 2 au 25 février 2023 Espace Culturel ICICLE,

35 avenue George V,

75008

ICICLE accueille son thème de l’année 2023, l’Arbre, avec une nouvelle exposition en résonnance :

À L’ABRI DES CIMES de Jonas Delhaye, Lauréat du Prix Yishu 8 2019.


Xiuxi 休息 L’écriture chinoise exprime la notion de repos grâce à deux caractères dont le premier suggère une figure humaine « ren » appuyé contre un arbre :休 Le lien physique et symbolique entre l’arbre et la forme du repos apparaît comme une évidence visuelle. Se reposer signifie non pas tant s’arrêter que prendre appui, se sentir investi de racines invisibles, pour se mettre un moment, à l’abri. L’installation de Jonas Delhaye permet de déambuler à l’écart de notre monde furieux et insatiable qui dénie la force du repos. Elle ne nous invite pas tant à la lenteur qu’à une promenade à travers des temps différents, imposés par une certaine observation de la nature et en particulier celle des arbres. Ce repos ne signifie donc pas « ne rien faire », mais plutôt se régler sur les actions d’une nature qui possède ses rythmes et son propre système d’effectuation. Suivre les arbres, sans les représenter, leur obéir avec adresse et ingéniosité, c’est dans cette exigence subtile que se situe le travail de l’artiste. Rien de déclaratif ou de tonitruant ici, Jonas Delhaye semble puiser aux sources de la poésie chinoise cherchant dans le minime et le discret une nouvelle partition. Lors de sa résidence à Yishu 8, Jonas Delhaye a fait l’expérience d’un temps qui n’en finissait pas de s’étirer. Cela n’était pas un hasard pour celui qui avait choisi de voyager à Pékin en transsibérien afin de mesurer le sens de cet éloignement progressif. Puis la situation sanitaire mondiale a transformé sa résidence de deux mois en un séjour de neuf mois. L’artiste a ainsi observé les transformations silencieuses de la nature : de la neige qui recouvrait les sapins sibériens aux arbres qui fleurissaient dans les parcs pékinois durant le printemps.

Christine Cayol,

Fondatrice d' Yishu 8



« Avec l’arbre apparaît le monde. Chaque élément en est l’équilibre, prenant sa juste place, ne s’affranchissant pas des remous extérieurs qui contraignent sa croissance mais vivant avec, s’adaptant, sourd à l’effort, ardent dans l’énergie déployée, calme dans le succès de son entreprise. L’arbre est en miroir, chacun de ses mouvements pour s’élever et grandir est corrélé à son déploiement souterrain, car il n’est rien qui ne monte contre la gravité sans racines. Alors chaque élément prend de l’importance et n’est là pour rien sinon l’équilibre du système. À l’aveuglement d’un Homme, la biodiversité répond toujours collectivement. L’exposition nous parle de cette relation à l’arbre, de l’attention et du temps, de la photosynthèse et des mondes communs. »

Jonas Delhaye.



La démarche artistique de Jonas est un travail du temps et de l’attention qui se définit dans une forme hybride où l’œuvre et l’image photographique sont envisagées au croisement de la sculpture et du performatif. La création naît toujours de l’immersion du corps dans l’espace, de l’expérience du temps et témoigne de la mise en valeur d’une présence au monde. Dans cette exposition À L’ABRI DES CIMES à l’Espace Culturel ICICLE, Jonas Delhaye présente une série d’œuvres toutes produites in situ dans des parcs et forêts traversés lors de ses itinérances en France, en Chine et au Canada. Cette exposition est la deuxième collaboration entre ICICLE et Yishu 8 suite au succès de « Grand Bleu » de l’artiste Claire Nicolet sur le thème de l’eau en 2022.



Jonas Delhaye, né en 1988, est diplômé de l’École européenne supérieure d’art de Bretagne (EESAB). Son travail, au croisement de la sculpture, de la photographie et de la performance est issu de la rencontre avec le paysage. Il a exposé à la Nuit Blanche de Mayenne en 2015 et transformé le Collège des Bernardins en monumental espace photographique en 2018. Il a été finaliste du Prix Découverte, Palais de Tokyo, en 2014 et lauréat du Prix Yishu 8, en 2019. Il est représenté par la Galerie Maubert. En 2021, Jonas Delhaye était en résidence au CIAP (Centre international d’art et du paysage) de l’Ile de Vassivière pour réfléchir à notre appréhension du ciel nocturne et la protection de la biodiversité. Il a participé à l’exposition collective Bons baisers de Pékin au musée national des arts asiatiques Guimet.

Comments


Suivez-nous !

  • Facebook - Black Circle
  • Vimeo - Black Circle
RSS Feed

Posts récents

Archives

Recherche par Tags

bottom of page